AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Riku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Riku


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 26
Points de vie : 185
Attaque : 17
Magie : 15
Soin : 14

Keyblade Wielder

Sam 24 Oct - 14:57
Riku
ATTAQUE
✦✦✦✦✦✧✧✧✧✧
DÉFENSE
✦✦✦✦✧✧✧✧✧✧
MAGIE
✦✦✦✦✦✧✧✧✧✧
SOIN
✦✦✦✦✧✧✧✧✧✧
VIE
✦✦✦✦✦✦✦✧✧✧

« I know the way my heart walks. »

✦ Prénom : Riku.
✧ Âge : 16 ans.
✦ Groupe : Warrior. (+2 attaque, -2 magie)
✧ Rang : Keyblade Wielder. (+2 magie, -1 défense)
✦ Type d'arme : Keyblade ▬ Way to the Dawn
✧ Type préféré de combat : Notre keyblade wielder est un combattant très équilibré, alliant une endurance enviable, des coups rapides et tranchants et l’utilisation de sorts pratiques et efficaces. Il possède également certaines habilités pour le combat au corps à corps et peut utiliser les ténèbres en lui d’une manière totalement inédite. Au final, Riku est un adversaire à ne surtout pas prendre à la légère.
✦ Pouvoir spécial :I walk the road to dawn ▬ Porteur à la fois de noirceur et de lumière, Riku ne peut être corrompu entièrement par aucune de ces deux entités. De ce fait, il possède donc un bonus de défense de +5 aux attaques composées de ténèbres purs ou de lumière pure.  


Tu sais, j'ai tout un Caractère;


Amitié [amitje]
Sentiment réciproque d’affection, de sympathie qui n’a pour origine ni les liens du sang ni un attrait sexuel.
S’il est une valeur qui soit importante pour notre jeune porteur de la keyblade, c’est bien l’amitié. Loyal, dévoué et serviable, le bien-être de ses camarades est quelque chose qui lui tient à cœur. Certes, moins facile à approcher que quelqu’un d’aussi naïf que Sora par exemple, ça ne l’empêche pas de créer des liens avec les individus au cœur bon, une fois qu’il a déterminé qu’il peut leur accorder sa confiance. Enclin à la taquinerie et aux piques amicales, l’esprit vif de notre jeune homme en fait un compagnon avec qui l’on ne s’ennuie jamais, bien qu’il puisse être un peu difficile à cerner. Lorsqu’une connexion est établie, toutefois, il ne recule devant rien pour sauvegarder ses amis des aléas de la vie. Doté de compassion, l’adolescent n’hésitera pas à apporter son support à ceux qui semblent en avoir besoin, n’ayant pas crainte de se vouer à autrui, quitte à parfois s’oublier lui-même ou à faire d’importants sacrifices. Au bout de la ligne, malgré son passé trouble, Riku demeure quelqu’un de profondément altruiste.

Intelligence [ɛ̃teliʒɑ̃s]
Aptitude d’un être vivant à s’adapter à une situation nouvelle, à comprendre et à résoudre certaines difficultés, à donner un sens aux choses qui l’entourent, à agir avec discernement.
Enclin à la réflexion, de temps à autre à outrance, le garçon a une capacité d’analyse et de déduction non négligeables. Même, il serait aisé de dire qu’il est sage pour son âge et qu’il gagnerait parfois à prévaloir l’action plutôt que la méditation. Oh, ce n’est pas qu’il n’est pas actif ou qu’il n’accomplit rien, simplement presque chaque acte découle d’une pensée logique et d’un raisonnement. Le tout combiné à cette façon qu’il a de se concentrer pleinement et entièrement sur quelque chose, un tel mélange peut jouer des tours. Une obsession est vite arrivée et, quand l’esprit y est mis à contribution, toutes les justifications semblent mystérieusement pointer dans la même direction. C’est ce côté de lui qui l’aura, d’ailleurs, conduit à croire Maléfique, lorsque celle-ci tenta de lui démontrer comment Sora s’était désintéressé de Kairi et de lui. La logique et la réflexion en se basant sur ce qu’il voyait plutôt que sur la confiance en leur lien auront précipité la suite des événements, mais il s’agit d’une vieille histoire, maintenant. Avec l’intellect vient la capacité d’apprendre, de se souvenir de ses erreurs et de s’améliorer et Riku n’en est certainement pas dépourvu. Possédant une tendance à l’intériorisation et à l’introversion, son cheminement personnel est constant et déterminé.

Pouvoir [puvwaʀ]
Avoir la capacité de.
Parlons-en un peu plus en profondeur, de cette période sombre de sa vie. Certes, elle est derrière nous, mais il serait malaisé de dresser un portrait complet de notre porteur de Keyblade sans en parler. Reprenons le tout premier point, vous vous souvenez? Riku est un être loyal et bon qui place l’amitié avant le reste. Le bien-être de ses camarades compte plus que tout autre chose et, lorsque l’on est jeune et naïf, il est facile de se tromper sur la marche à suivre. Plus que d’être avec eux, il était convaincu qu’il devait les protéger et, pour cela, il avait besoin de pouvoir. Il avait besoin de quitter le monde qui l’avait vu naître afin de chercher cette force mystérieuse et de la faire sienne. C’est cette même ambition qui aura rasé de causer sa perte irrémédiable. Son point de vue sur la chose à l’heure actuelle? N’ayez crainte, notre jeune homme a vieilli et a compris beaucoup, au fil de ses aventures. Cette quête est histoire du passé, en quelque sorte. Maintenant, il cherche tout simplement à être la meilleure version de lui-même qu’il puisse être, aux côtés des gens qui lui tiennent à coeur. Il désire se racheter sans perdre de vue son objectif principal : la protection de ses amis.

Détermination [detɛʀminasjɔ̃]
Caractère d’une personne déterminée, résolue.
Sans doute avez-vous déjà remarqué qu’un élément revient ici et là, comme une toile de fond qui s’incruste dans chacune des sphères de son existence. L’adolescent aux cheveux de neige est un individu foncièrement déterminé et à qui l’effort ne fait pas peur. Lorsqu’un objectif se grave en sa tête, il est impossible de l’en faire démordre et il fera tout en son pouvoir pour le réaliser, de front, sans jamais baisser les bras. Têtu et fonceur, il a bonne confiance en ses capacités et en les choses qu’il peut accomplir. Doté d’une concentration sans égale, on pourrait le dire borné tant il demeure fidèle à ses buts. S’il doit se détourner d’un chemin pour effectuer une tâche secondaire, aucun problème. Mais au final, il retournera toujours à la quête qu’il a choisi de mener à bien, quelle qu’elle soit. Qualité ou défaut? Toujours est-il que l’on peut donc se reposer sur lui avec confiance et cela, ce ne peut être qu’une bonne chose.

Ténèbres [tenɛbʀ]
Obscurité.
Indissociables l’une de l’autre, lumière et ténèbres existent partout, s’attirant et se repoussant comme des aimants. Ce ne fut jamais plus vrai que dans le cas de Riku. Porteur de ces deux forces distinctes, elles cohabitent chez le jeune homme en parts égales, faisant de lui un individu des plus particuliers. Cette expérience lui aura fait prendre conscience d’un fait fondamental, mais qui échappe pourtant à la compréhension de plusieurs. Ombre et lumière ne sont pas le bien et le mal, pas plus qu’ils ne les font. Seuls nos actes et ce que nous faisons de cesdites forces décident de notre alignement. Il n’y a donc pas besoin de craindre la noirceur, elle n’est pas une ennemie. Il n’y a pas non plus de honte à la porter comme une arme, à l’accepter pour ce qu’elle est. Les forces des ténèbres sont simplement différentes et pleines de possibilités bien à elles qui méritent d’être exploitées dans la poursuite d’une noble cause. Riku a finalement compris tout cela, après tant de temps passé à s’interroger. Il arpente maintenant la voie qui doit le mener à l’aube, sans crainte d’aucune sorte. C’est le chemin vers la lumière, évoluant dans les ténèbres rassurantes.



C'est mon passé qui m'a forgé comme je suis;



"To protect the things that matter. You know, like my friends."

Je me souviens du bruit des vagues, de la chaleur du soleil sur notre peau, de la sensation du sable qui se glisse entre nos orteils en chatouillant un peu. Des courses effrénées, des jeux sur la plage, provocations amicales. Une époque lointaine dont je ne garde que des souvenirs flous, mais pas moins précieux. Déjà en ce temps là, Sora et moi étions amis. Sans doute l’avons-nous toujours été, par un destin inflexible qui lie nos cœurs. Je voulais le protéger. Je désirais avoir la force de le sauvegarder de tous les maux du monde. N’étais-je pas l’aîné, après tout? Nous étions si jeunes, pour moi il n’y avait forcément pas d’autres façons d’y arriver et j’étais déterminé. Je voulais trouver un moyen de quitter cette vie d’insulaire, partir à la découverte du monde et devenir puissant. Je savais que c’était possible à cause d’une rumeur que j’avais entendue. Un garçon l’aurait déjà fait avant moi.

Toujours est-il qu’un jour, j’ai rencontré un homme sur la plage. Il était grand et ses traits étaient solides, ceux d’un individu qui me paraissait fort. Je ne l’avais jamais vu avant, ni n’avais jamais aperçu qui que ce soit lui ressemblant de près ou de loin. Il ne vivait donc pas sur l’île principale et comme personne n’habitait sur l’île secondaire, il ne pouvait être qu’un voyageur. Par contre, son nom m’échappe. Me l’a-t-il seulement donné? Je ne sais plus. Toujours est-il qu’il m’a parlé du monde, en dehors du nôtre. Bien plus grand et bien plus vaste. Ses mots me tinrent longtemps à cœur, eux et ce secret que nous partagions. J’allais pouvoir partir, un jour. J’allais pouvoir conquérir cette force qui me faisait défaut et c’était amplement suffisant. Aucune frontière ne pourrait me retenir, aucun océan, aucun ciel. Rien. En attendant, je pourrais toujours continuer à veiller sur Sora, conservant cette certitude au plus profond de moi. Ce n’est que deux ans plus tard qu’un nouveau signe du destin est arrivé sur notre île, confirmant ce que je pensais déjà savoir. Kairi.

Elle venait d’ailleurs, de l’extérieur. Si elle avait pu venir, nous pouvions repartir. Si cet homme que j’avais vu sur la plage n’avait plus jamais réapparu, alors nous aussi nous pouvions le faire. Ces simples rêves d’enfants prenaient une tournure beaucoup plus tangible et je devais faire quelque chose. Mon objectif devint rapidement une obsession. Partir, par tous les moyens possibles. Au final, ce n’est pourtant pas avant ma quinzième année que nous décidâmes de mettre notre projet à exécution, par la construction d’un radeau. J’ai dû faire le plus gros de l'ouvrage, Sora dormant sur la plage et discutant avec Kairi plutôt que de me donner un coup de main. J’ai toujours été forcé de m'activer en double pour rattraper sa paresse après tout. Pourtant ça ne me dérangeait pas, pas vraiment. J’étais tellement déterminé à partir que cette surcharge de travail pour palier aux efforts de mes compagnons n’était même pas digne d’être considérée comme un obstacle. Le soir de notre départ, c’est malgré tout une autre option que j’ai préférée. Alors que tombait le crépuscule, je me suis glissé dans notre repaire secret et j’y ai ouvert la porte s’y trouvant. Tout ce temps à la l'observer d’un air intrigué, à me demander ce que c’était et, si c’était bien une porte, pourquoi il n’y avait pas de poignée. Tant d’années passées à désirer voir ce qui se était de l’autre côté. La réponse est venue à moi, accompagnée d’un torrent de ténèbres destructrices. Le monde autour de moi se consumait de noirceur, mais je n’avais pas peur. J’y suis plongé sans regarder derrière moi, tendant la main à mon meilleur ami. Nous partions ensemble, enfin! C’est tout ce que je voyais, à l’époque. Si seulement j’avais été en mesure de comprendre toute la portée de mes actes.


"Maleficent was right. You don’t have what it takes to save Kairi. It’s up to me. Only the Keyblade master can open the secret door...and change the world."

Lorsque je suis revenu à moi, j’étais dans un autre monde, bien différent du mien. Bien que je n’en étais pas conscient à l’époque, il s’agissait d’Hollow Bastion. Là-bas, Maleficent m’a accueilli et m’a offert de l’aide, mais je n’en voulais pas. La seule chose qui m’importait était de retrouver mes amis, Sora et Kairi. Comment aurais-je pu les protéger et partager avec eux cette aventure si nous n’étions même pas ensemble? Montrant patte blanche, la sorcière exécuta mon souhait, me ramenant à mon camarade et à ses nouveaux amis. La scène maquillée par l’affreuse femme, je tombai dans son piège, convaincu que mon compagnon de toujours n’était pas à même de sauver Kairi, qu’il nous avait oublié tous deux et qu’il ne revenait plus qu’à moi de rétablir les choses. Suite à cela, je m’installai dans une chambre à Hollow Bastion et devins le pion de Maléfique. Les tâches qu’elles me confiaient étaient exécutées par mes soins, sans la moindre remise en question. Je me contentai de la suivre, aveuglément, et ce même lorsqu’elle m’offrit le pouvoir de contrôler les Heartless. C’était une capacité dangereuse et sombre, machiavélique comme la malfaisante magicienne elle-même. Mais tant que cela pouvait me permettre d’atteindre mes objectifs, pourquoi pas?

La vérité, c’est que mon cœur était devenu faible et que je refusais d’admettre la réalité. Je ne voulais pas voir que j’étais tombé du mauvais côté. Juste sauver Kairi, réparer le tort qui avait été fait, sans me soucier de comment je m’y prendrais. J’ai laissé les ténèbres conquérir mon être et ai croisé le fer avec mon ami de toujours, celui-là même que j’avais juré de protéger. Dans mon empressement et ma naïveté, j’ai dérivé du chemin que je m’étais tracé au profit d’un autre, beaucoup plus obscur. De tels événements ne pouvaient demeurer sans conséquence et je me retrouvai ultimement coincé du mauvais côté de la porte, avec le Roi Mickey. De ce fragment de mon récit, il s’agit probablement de la seule chose dont je sois heureux. Sa Majesté et moi avons par la suite forgé une amitié profonde et, sans son aide, j’aurais succombé il y a fort longtemps aux ténèbres qui m’habitent. Car oui, ils sont encore là. Même si les pouvoirs offerts par Maléfique se sont taris depuis un bon moment, la noirceur, elle, est toujours enfouie au fond de moi. L’ombre d’Ansem, Seeker of Darkness, s’est mêlée à la mienne et ne me quitte plus depuis lors. C’est devenu mon fardeau, mon poids, ma différence.


"That's it. When this slacker wakes up, I'll tell him off. I told him to take care of Kairi, and here he is just taking a nap! But I can't chew him out like he deserves— if I've been asleep."

J’ai entendu une voix qui m’appelait, celle d’Ansem, et elle m’offrait le choix. Rester là à jamais dans la sécurité du repos ou partir à la recherche de la vérité, malgré que celle-ci eu puisse s’avérer difficile. La décision était vite prise, après tous les actes que j’avais commis, j’étais bien déterminé à ne pas fuir et à me battre de front. Commença alors un périple des plus singuliers dans les escaliers et les détours du Castle Oblivion. En ces lieus, je plongeai dans mes souvenirs et revécut ces moments de doute, de dérive et de faute. Avec plus d’ardeur, je désirai combattre les ténèbres et les arracher de mon être, m’en purifier. Tout ce temps, je scandais haut et fort ne pas redouter la noirceur, mais je n’étais pas totalement honnête. Je craignais qu’elle fasse partie de moi, de ne jamais pouvoir m’en départir. J’étais effrayé à l’idée de ne plus jamais pouvoir être l’homme que j’aspirais à devenir. Sa Majesté est venue à mon secours, fort heureusement. Il m’a soutenu à travers toute cette épreuve et il ne fut pas le seul. À sa façon, la réplique de moi-même que créa Vexen m’aida elle aussi à voir les choses sous un autre angle, tout comme Naminé vint m’épauler. C’est cette dernière qui me fit comprendre, sous les traits de Kairi, que je ne pouvais être vaincu ni par la lumière ni par les ténèbres. Toutes deux pouvaient seulement me rendre plus fort. Naminé est celle qui m’a fait réaliser que si je regardais mon abysse dans les yeux, sans tenter de la fuir, plus rien ne pourrait jamais m’effrayer. Si j’y arrivais, si je l’acceptais sans m’y abandonner, je trouverais la force. Une puissance telle qu’aucune autre. Sans elle, jamais je n’aurais suivi la noirceur. Sans elle, je n’aurais probablement jamais quitté ce château.

Avec ma force, ma sombre force, j’ai combattu Zexion et l’ai vaincu. J’ai compris qui j’étais, en dépit de cet océan d’obscurité reposant dans les tréfonds de mon âme. Je n’avais plus besoin de craindre ce pouvoir, car je l’avais fait mien. Peu après, le Roi Mickey est venu me rejoindre et m’a confié la carte menant à Twilight Town, là où m’attendait Diz. Par la suite, je rencontrai Naminé et retrouvai finalement Sora, plongé dans un profond sommeil destiné à remettre en place tous les fragments de sa mémoire. De mon côté, un autre choix me revenait. Laisser Naminé enfermer ma noirceur et mes souvenirs de toute cette aventure au plus profond de mon cœur ou me rappeler de tout et confronter Ansem, tôt ou tard. Au final, j’ai pris la seconde option. Il faut croire que je ne suis tout simplement pas fait pour fuir. Confiant mon meilleur ami à la jeune fille partageant l’odeur de Kairi, j’ai poursuivi mon chemin. Mickey m’attendait, prêt à m’épauler dans le combat à venir, ce qu’il a fait à sa façon. C’est ensemble que nous avons quitté Castle Oblivion, vêtus des robes noires de l’organisation XIII. Ce jour-là, j’ai posé le pied pour la première dans cette route qui deviendrait la mienne, la voie menant à l’aube. Nous sommes d’abord allés à Hollow Bastion pour y passer un peu de temps, le Roi y avait à faire, mais nos chemins durent se séparer de nouveau. Je sentais encore la présence vague et distante d’Ansem en moi et me devait d’y remédier. Retournant auprès de Sora, de Naminé et de Diz, je dissimulai mes yeux derrière un ruban noir et m’employai à faire tout ce qui était en mon pouvoir pour la restauration de mon ami. Tout comme j’allais devoir déployer une multitude d’efforts dans le but de finalement asservir les ténèbres m’habitant.  


"The dark power that I've been holding back. Even...if it changes me forever."

L’année qui suivit, pour une raison qui m’échappe, me semble parsemée de recoins obscurs. Je suis certain de ne pas avoir fait les choses au hasard, mais je me demande encore pourquoi avoir attendu aussi longtemps. Disons simplement que certains moments n'aient pas l'air de coller dans la vue d’ensemble que je me fais de cette longue période que Sora passa endormi. Revenons-en d’ailleurs à ce paresseux de première catégorie. Une partie de ses souvenirs ne pouvaient lui être rendus. Ils avaient commencé à se déverser dans son nobody, empêchant Naminé de poursuivre sa tâche. Je pris donc sur moi la responsabilité de le ramener, pour le bien de mon meilleur ami. Ce fut long et ardu pour des raisons que je ne m’explique pas moi-même.

Au bout de cette année, Roxas revint à The World That Never Was avec la ferme intention de se débarrasser du Kingdom Hearts créé par l’organisation. Je m’opposai à lui et s’en suivit un combat inévitable qui se solda par ma défaite. Constatant toute la puissance de ce Nobody, je me retrouvai confronté à une importante décision de nouveau. Si je le laissais simplement partir, qui sait ce qu’il adviendrait de Sora. J’ai donc laissé les ténèbres déferler en moi et ai choisi d’accepter ce destin qui m’attendait, cette nouvelle forme que j’allais devoir assumer. Pour le bien de mon ami, c’était la meilleure chose à faire. Sous les traits d’Ansem, Seeker of Darkness, j’ai vaincu Roxas et l’ai ramené à Twilight Town, à Naminé et à Diz. Débuta enfin le processus destiné à éveiller mon compagnon de toujours. Certes, je n’aurais pas le courage de me montrer à lui, mais le seul fait de savoir qu’il allait bien était déjà une si grande consolation.


“Do you remember before? We stood facing each other on opposite sides of that door. Now we stand side-by-side. Let's go home together this time."

À Twilight town, je continuai de surveiller Roxas durant le processus destiné à le faire retourner à Sora. Il m’arriva même d’intervenir, comme lorsque je dû voler les fonds qu’ils avaient difficilement gagnés pour les empêcher d’aller à la plage. Selon Diz, cela demanderait trop d’efforts et, bien que perplexe, je m’exécutai simplement. Au final, une fois Sora de retour parmi nous, l’homme me fit une nouvelle demande, que je refusai celle-là. Plutôt que d’éliminer Naminé, je la laissai partir avec Axel, un ancien membre de l’Organisation. Suite à cela, je retrouvai le Roi Mickey et lui confiai la bourse que j’avais dérobée tout en lui faisant promettre de ne pas parler de moi à Sora. Je n’étais pas prêt, je ne voulais pas être vu de la sorte. Je ne désirais pas qu’il sache qu’une fois de plus, les ténèbres avaient main mise sur ma personne.

Malgré cet éloignement, je n’étais toutefois jamais bien loin. Veillant sur mes deux amis, je permis à Kairi d’échapper à Axel, l’envoyant à Twilight Town auprès des autres, les camarades de Roxas. Également, j’apparus à quelques reprises sur le chemin de Sora, lui offrant des indices telle la glace à l’eau de mer ou la photographie. À ma façon, des ombres, je fis ce que je pouvais pour lui faciliter la tâche et lui apporter mon support, sans toutefois oser le laisser comprendre. J’avais beaucoup trop honte pour cela. Lorsque j’appris que Kairi avait été kidnappée malgré ma première intervention, je me dirigeai au repaire de l’Organisation et leur vint en aide, à elle et à Naminé, empêchant Saix de réaliser ses sombres ambitions. Cela accomplit, j’entrepris de repartir comme j’étais venu, mais une fois de plus la blonde veillait sur moi à sa manière. Mon identité maintenant révélée, Kairi accourut jusqu’à moi et découvrit mon apparence. À ma grande surprise, et à mon soulagement, la princesse de cœur me reconnut et m’accepta ainsi, ce après quoi nous partîmes ensemble pour retrouver Sora. Sur le chemin, je lui confiai une keyblade, lui permettant de se battre à mes côtés pour libérer notre passage et pour sa propre protection.

Lorsque l’adolescente fut de nouveau en la présence de notre ami commun, je tentai de m’éclipser à nouveau, mais l’on m’en empêcha pour la seconde fois. Réticent, je laissai pourtant Sora m’approcher et constater les faits pour lui-même, avec l’aide de Kairi. Sa réaction… Ouais. Sa réaction n’était pas celle à laquelle je m’attendais et, soudainement, j’en suis venu à me demander de quoi je devais avoir le plus honte. Était-ce de ma condition ou était-ce de ne pas avoir fait suffisamment confiance à mes amis pour retourner à leurs côtés plus tôt? Quoi qu’il en soit, ces retrouvailles faites, c’est tous ensemble que nous poursuivîmes notre ascension. Au bout de la route nous attendaient Sa Majesté et Ansem The Wise, que je connaissais jusque là sous le nom de Diz. Quelques révélations plus tard, l’étrange machine d’Ansem explosa sous l’importance de ce Kingdom Hearts artificiel, laissant les cœurs se déverser partout et, dans le processus, me redonnant mon apparence originelle. Notre périple était toutefois encore loin d’être terminé et, me séparant de mon noir manteau et du ruban couvrant mes yeux, je joignis mes forces à celle de Sora et des autres.

Nous avons suivi Xemnas jusque dans les confins des ténèbres et l’avons combattu à de multiples reprises, sous une multitude de formes, sans jamais baisser les bras. Sora et moi, nous n’avons reculé devant rien. Trop était en jeu et, ensemble, nous pouvions le faire. Un dernier face à face décisif nous opposa et une fois de plus, je protégeai mon meilleur ami sans un seul moment d’hésitation. Suite à cela, nous pûmes finalement vaincre le Nobody, alliant nos forces via la keyblade de Sora. Le combat terminé, nous nous retrouvâmes dans le Realm of Darkness. Nous asseyant dans le sable, admirant l’horizon. Nous y discutâmes un peu, pour la première fois depuis une éternité. Il m’avoua avoir longtemps été jaloux de moi et, à l’inverse, je lui confiai que la réciproque était aussi vraie. Si je m’étais longtemps considéré meilleur que lui pour faire les choses, je lui enviais ce côté impulsif et plus simple, plus pur. J’avais toutefois appris, depuis lors, que nous étions différents et qu’il y avait aussi beaucoup d’avantages à être moi. Le plus important étant mon amitié avec Sora lui-même.

Suite à cette discussion, une bouteille flotta jusqu’à nous, porteuse d’un message. Il s’agissait d’une lettre de Kairi, à l’intention de Sora. Légèrement amusé, je la confiai à son destinataire. Il était temps pour nous de rentrer à la maison, ensemble. Suivant la lumière, nous avons regagné Destiny Island. Nous avons regagné notre foyer. Toutes ces péripéties étaient enfin terminées, pour l’instant. Le repos fut toutefois de courte durée puisqu’une nouvelle lettre arriva, envoyée par Master Yen sid celle-là. Dans l’ombre, quelque chose se tramait et il nous revenait à nous, Keyblade wielders, de nous préparer à l’affronter. Ainsi débuta notre entraînement. Qui sait ce que l’avenir nous réserve maintenant. Dans tous les cas, je n’ai pas peur. Tant que j’ai la keyblade, elle me guidera vers la lumière!


"He thinks I'm afraid of the dark?! No. Not while I have the Keyblade. It'll guide me to the light!"

Ceci est un Test RP;


On peut dire que c’est bleu, très bleu. Tout autour de moi, si vif qu’il m’en aveugle presque malgré ma frange. La surface miroite et ondule en bruits maritimes, c’est plaisant. Le soleil tape fort, comme il n’y a rien pour m’en protéger, mais je sais que la lumière ne peut me faire mal. J’ai chaud de l’effort physique, mais je tenais à le faire comme ça, je tenais à le vivre au moins une autre fois avant le grand départ. Dans chacune de mes mains se trouve le manche d’une rame. La surface boisée est lisse et organique, c’est presque étrange après autant de temps passé à brandir une keyblade. C’est un peu nostalgique. Depuis quand n’avais-je pas fait le trajet séparant l’île principale de la secondaire, bien installé dans ma barque? Un sourire se glisse furtivement sur mes traits alors que des souvenirs se rappellent à moi. Je peux encore voir Sora assis en face, discutant avec son air toujours aussi joyeux, me laissant ramer la majorité du temps. Ce garçon ne changera jamais, il faut croire. Et même aujourd’hui, alors que j’ai passé tout l’avant-midi à préparer notre grand départ pour la tour de maître Yen sid, mon ami est introuvable. Enfin, presque. Disons simplement qu’il manque à l’appel. Quant à l’endroit où il est, je n’ai même pas eu besoin de vérifier si sa barque était amarrée au quai de l’île principale pour le deviner. Remarque, je comprends tout à fait et, d’une certaine façon, je suis bien content de ce petit détour. Après tant de temps passé à vouloir quitter Destiny Island, je me surprends à redécouvrir les lieux et à réaliser comme tout m’a manqué. Jusqu’à la brise chaude qui soulève ma chevelure et effleure ma nuque avec affection.

Terre en vue, par-dessus mon épaule. Juste quelques coups de bras de plus pour gagner un endroit au plancher moins profond et le tour est joué. Je saute par-dessus bord, laissant l’eau fraîche me tremper jusqu’à la taille, sans rouspéter. Je n’ai même pas besoin de regarder pour sentir la présence lumineuse de Sora que je devine auprès de l’arbre à paopu, comme à l’habitude. Lui aussi a dû me voir arriver, s’il n’est pas en train de dormir cela dit. Tractant l’embarcation derrière moi, je l’attache au quai aux côtés de celle de Sora et me dirige vers la rive, non sans m’arrêter en chemin pour m’arroser le visage et me rafraîchir un peu de cet exercice physique. Mes pas humides s’enfoncent dans le sable et le bruit de la mer m’accompagne alors que je fais route vers le petit réduit dont l’escalier me mènera au niveau supérieur. La porte ouverte, je m’y engouffre et referme dans mon sillage, me retrouvant plongé dans le noir le plus complet, mes yeux temporairement aveuglés.

Je m’immobilise, une impression de déjà vu désagréable s’emparant de moi. Ce n’est pas la même chose, ce n’est pas le même endroit et, même si ce l’était, je ne serais pas non plus effrayé. Suffit de laisser mon regard se faire au changement et l’obscurité revêt des apparences accueillantes, imbibées de souvenirs. Nous avons passé ici tant de fois à la course, nous bousculant dans les escaliers. Nouveau sourire vague sur mes traits de jeune homme. Même dans les coins sombres de notre chemin, il y a de belles expériences à ne pas oublier, me dis-je en gravissant les marches. Là-haut m’attend une autre porte et, une fois de plus, je suis aveuglé. Cette fois c’est l’afflux de lumière, mais je ne m’arrête pas. C’était prévu, non? En passant par les ténèbres, j’ai gagné la lumière et, au bout de la passerelle, la silhouette de Sora m’attend. Je m’engage sur la rampe d’accès sans crainte. J’ignore de quel matériel elle est faite, mais si elle a pu résister à la destruction de notre monde, ce n’est pas moi qui vais la faire ployer. La démarche droite et fière, comme à mes habitudes, je m’approche et l’interpelle d’une voix amusée et amicale, ne voyant que ses cheveux pointus dépasser du tronc de l’arbre vers lequel je fais route.

- Hey Sora! L’entraînement n’est même pas commencé et tu trouves déjà le moyen de te relâcher?

Pas de réponse. Lui alors, me dis-je en bougeant imperceptiblement la tête de droite à gauche, lâchant un soupir amusé. Sans même le regarder, je viens m’appuyer contre l’arbre, à ses côtés, croisant les bras devant moi et tournant mes iris bleu vert vers la mer s’étendant à perte de vue. Tout près, se mêlant au ressac, je peux entendre la respiration tranquille du porteur de keyblade, troublée seulement par de petits grognements intermittents, entrecoupé d’expirations plus longues que d’autres. Je devine le pourquoi du comment sans peine. Il a voulu profiter de la vue une dernière fois avant de partir et s’est endormi, ce qui explique son retard.  Je vais devoir le tirer de son sommeil, il semblerait, autrement on va passer toute la journée ici. Pas que cela me déplairait, mais il est temps, maintenant. Nous sommes attendus.

- Alors voyons voir. Si tu ne te réveilles pas bientôt, c’est moi qui vais partager un paopu avec Kairi!

Dis-je d’une voix forte, tourné vers lui, m’appliquant pour être certain que mes paroles l’atteindront jusque dans ses rêves. Comme anticipé, il n’en faut pas beaucoup plus pour que l’adolescent se mette à grommeler plus fort et secoue la tête. Satisfait, je reporte mon regard vers la mer, laissant le dormeur émerger et analyser les mots. J’attends, le sourire au coin des lèvres, la réaction qui ne tarde pas à arriver.

- Qu’est-ce que tu veux dire le paopu avec Kairi?! Hey Riku, qu’est-ce que—euh…. Riku! Qu’est-ce que tu fais ici?

Même sans regarder, je peux sentir la chaleur de son sourire qui irradie. La joie de Sora est contagieuse, comme toujours, et il fait bon d’être à ses côtés de nouveau, à Destiny Island, après toutes ces aventures. Lui accordant finalement mon attention, je croise ses grands yeux océaniques, emplis de cette simplicité et de cette candeur qui font de lui le Sora que je connais. Tous les Heartless du monde peuvent bien s’y essayer, cet air est figé à ses traits comme la passerelle de bois est ancrée dans cette île. Mais ça aussi, c’est parfait comme cela. Je ne voudrais pas qu’il change, pour rien au monde.

- Je suis venu chercher notre dormeur. Tout est déjà prêt pour notre départ, on a tout fait pendant que tu te cachais ici.
- Je ne me cachais pas! Je suis juste… Je suis juste venu voir l’île avant de partir.

Ses traits se font un peu plus sérieux et, comme moi peu avant, il se tourne vers la mer, mouvement que j’imite naturellement. L’étendue d’eau captive nos regards, mais nos cœurs eux sont toujours liés et ça suffit amplement à mener une discussion, même sans les mots. Le silence tombe un instant et nous ne parlons plus, seule la brise vient faire chanter les feuilles des palmiers. Il règne une atmosphère de nostalgie, mais aussi de soulagement. Être enfin ici, côte à côte. Ça a presque quelque chose d’irréel et c’est bien dommage d’être contraints de repartir aussi tôt. Mais il n’y a pas que ça. Je sens également une pointe d’appréhension, je crois. Nous nous sommes déjà séparés par le passé, lorsque nous avons quitté l’île. C’était à cet endroit précis. Tant de choses ont changé depuis, mais il est facile de faire le parallèle. Facile de se souvenir de cette suite d’événements qui nous ont même menés à croiser le fer avant de nous éloigner plus d’une année complète. Remarque, vu le cœur léger de Sora, sans doute est-ce seulement de mon côté. J’ai tendance à beaucoup réfléchir, après tout, et c'en est probablement un simple exemple supplémentaire. Que j’aie raison ou pas, dans tous les cas, je reprends la parole, sans délaisser l’océan.

- Ce n’est pas la même chose cette fois. Nous partons tous ensemble. Les ténèbres pourront s’acharner autant qu’ils le voudront, ils n’arriveront pas à nous séparer. Tant que nos cœurs seront liés, nous serons ensemble, peu importe la distance qu'il y a entre nous.

C’est un rire confiant qui me répond et un nouvel échange de regards à lieu. Le sourire de Sora est vaste et dévoile ses dents, ses yeux sont pétillants et le fait de le voir comme ça me pousse à sourire aussi, comme en un écho au sien, simplement plus subtil et réservé. Tout le monde ne peut pas être aussi démonstratif que lui, après tout.

- Tu l’as dit! C’est pas une petite distance qui va nous séparer!

Je me contente d’acquiescer cette fois. Certes, ce n’est pas grand-chose, mais c’est rassurant d’une certaine façon. Savoir que mon meilleur ami et moi sommes toujours sur la même longueur d’onde, que nous sommes une équipe et que rien ne pourra nous séparer, ça vaut beaucoup. J’ai fini par comprendre. Ce n’est pas en m’éloignant d’eux en quête d’une quelconque puissance que je vais mieux pouvoir les protéger. Pour cela, je dois marcher à leurs côtés, je dois simplement chercher à être un meilleur individu et c’est suffisant. Mon véritable périple commence maintenant, avec eux et non pas en solitaire. C’est ensemble que nous réussirons. Et parlant de nouvelle aventure, nous avons assez traîné ici. L’entraînement ne se fera pas tout seul.

- Si on faisait comme au bon vieux temps? Le premier arrivé à l’île principale.
- C’est parti!

Je n’ai pas attendu sa réponse pour bouger, je le connais suffisamment pour savoir qu’il allait m’emboiter le pas. Il ne dirait jamais non à un défi de ma part, surtout pas l’un de ceux-là. Cette plage doit avoir été foulée de nos pieds, à la course, au moins un millier de fois déjà, de tous bords et de tous côtés. Je quitte donc la présence nostalgique de l’arbre à paopu et m’élance à la course vers la passerelle d’où je saute dans le sable. Une fois à terre, je me réceptionne d’une roulade agile et me redresse d’un bond, comme si de rien n’était. Derrière, j’entends la voix de Sora qui rouspète amicalement, pour la forme.

- Tu avais de l’avance sur le départ! C’est moi qui vais gagner, regarde bien!!

Un rire m’échappe, faible et modeste, mais bien présent. Il trouve réponse derrière moi en échos pleins d’entrains et je sens la présence de Sora qui me talonne de prêt lorsque j’enjambe le quai, y appuyant seulement une main confiante pour aider mon mouvement, et que je me laisse retomber de l’autre côté dans ma barque. Vite, je dois défaire le nœud qui retient mon embarcation. Et pour un instant, ce fut la pensée la plus importante qui m’habitait, ça et rien de plus, le sourire aux lèvres et le regard pétillant d’entrain. Je ne pensais plus aux ténèbres, je ne pensais plus à l’entraînement à venir, je ne pensais plus à Xehanort et je ne pensais plus aux heartless ou aux nobody. Pendant ce court instant, nous n’étions plus que de jeunes garçons à nouveau et, même si c’était éphémère, c’est un autre des nombreux moments que je chérirai toujours.  

J'ai quelques particularités, vous savez;
✦ Riku a une posture anormalement droite, sans doute un symbole de sa grande détermination et de la façon dont il regarde toujours devant lui. Dans tous les cas, c’est particulier. Essayez de marcher comme ça toute une journée, vous comprendrez ce que je veux dire.
✧ Notre porteur de la keyblade ne peut être entièrement corrompu ni par les ténèbres, ni par la lumière.
✦ Le jeune homme aux cheveux de neige a un don quasi surnaturel pour sentir les gens et l’importance des ténèbres qui les accompagnent.


Et derrière l'écran, tout est différent;
Bonjour bonjour! Noctis speaking! Eh oui, c’est encore moi. On vous avait dit que j’étais dévoué au forum et on ne mentait pas. Pourquoi Riku? Simplement parce que c’est le meilleur personnage EVER (bbu#1 ftw <3) et parce que j’adore son histoire, son développement et tout simplement son personnage en général. Ne pouvant me résoudre à laisser qui que ce soit d’autre que ma magnifique personne (comment ça j’exagère?!) le soin de l’incarner, je me suis dit : pourquoi ne pas le jouer moi-même? D’autant plus qu’il s’agit d’un personnage important dans l’histoire de Kingdom Hearts et dont la présence et l’activité sur le forum ne sera probablement pas un luxe. Autant donc s’assurer qu’il soit entre de bonnes mains et on est jamais mieux servi que par soi-même. Bref, assez parlé de cela. Depuis ma dernière pres, j’ai rush KH2 avec Aqua (weird dit comme ça) et donc j’ai un peu plus de knowledge qu’autrefois, ce qui rend ce grand projet possible. Également j’ai commencé à visionner les cutscenes de 3D, mais ça ne vaut pas la possibilité d’y jouer, ce que j’aurai la chance de faire en long et en large grâce à un bon ami au cœur généreux possédant une 3DS et un exemplaire du jeu <3 (Merci Nelhos!) Donc voilà voilà, il ne me manquera plus que BBS et je serai à jour moi aussi! Un jour, bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aqua


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t40-aqua
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 165
Points de vie : 215
Attaque : 18
Magie : 27
Soin : 20

Keyblade Master

Mar 27 Oct - 16:41
Validation!


Alors alors... Il y aurait beaucoup de choses à dire, choses que j'ai déjà dites auparavant. Tu voulais la perfection, on le voit bien, et tu la touches sans problème. Tu as très bien cerné le personnage et ton test RP était vraiment une joie à la lecture. On voit bien Riku et ses conflits, Riku dans toute sa grandeur et l'évolution du personnage.

Sublime fiche, my love. ♥ Au plaisir de te croiser INRP avec ce nouveau compte!

Tes statistiques
Rang : Adepte
Points de vie : 185
Attaque : 17
Power Attaque : 24
Magie : 15
Power Cast : 20
Défense : 9
Soin : 14
Curaga : 18

Tu peux maintenant...
www. Recenser ton avatar;
www. Faire ta fiche de relations;
www. Demander des rps;

Et surtout, n'oublie pas d'aller voter et de flooder, ça aide beaucoup nos statistiques!
Revenir en haut Aller en bas
 
Riku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour au jardin radieu pour s'entrainer(Yore,Riku,Aqua)
» [EDH] Riku of two Garruks
» Petite promenade (PV Dark Riku)
» Presentation: "Riku" en ligne
» "Les ténèbres sont toujours en moi... (Riku)" [Validé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Keyhole :: Gestion du personnage :: Éveil des Cœurs :: Cœurs éveillés-
© Beyond the Keyhole - 2016
Forum inspiré de la saga Kingdom Hearts.
toute reproduction partielle ou totale est prohibée.