AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lost and wandering

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Nelhos


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t54-nelhos-mes-pas-me-menent-souvent-dans-le-mur-en-fait#168
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 22
Points de vie : 195
Attaque : 17
Magie : 11
Soin : 10

Glaos Laoch

Mer 21 Oct - 3:24
Étrange....Et en même temps, je ne peux que reconnaitre l'ingéniosité de la chose. Par contre, il faudra m'expliquer l'intérêt d'un aussi gros bâtiment pour cette clepsydre géante. Après tout, si une simple table de pierre suffit pour donner l'heure, cet espèce de tour me plonge dans un abîme de questions....
Quoi? Comment ça, '''Pourquoi est-ce que je m'y intéresse à ce point'' ? Oh, vous savez, j'ai toujours été féru d'architecture, d'exploration, de découvertes et j'aime les énigmes insolubles...Bon d'accord, en fait je suis complétement...

''...Perdu. Encore. Ciach, ça n'en finira donc jamais ?''

Pendant un bref instant, la tentation de m'asseoir sur le parvis du bâtiment et d'espérer qu'une bonne âme se décide à m'indiquer le chemin est pratiquement irrésistible. Néanmoins, vu l'heure et l'approche du crépuscule, je doute que qui que ce soit se décide à mettre le nez dehors. Autant espérer domestiquer un Fomoire, ce serait probablement plus réaliste...
Un profond soupir m'échappe alors, tandis que je rajuste les sangles de mon bâton. L'arme n'a pas bougé de sa place habituelle, solidement attaché à l'arrière des plaques de cuir qui me couvrent le torse, et le contact du bois lisse sous mes doigts à quelque chose d'étrangement apaisant. Je ne peux pas dire que je me sens nostalgique de mon passé, mais c'est bien la dernière chose qui me rattache aux Misty Highlands....Pour ce que ça vaut.
Depuis mon arrivée dans cette ville, impossible de trouver quelques réponses que ce soit (Mon chemin en premier lieu.).
Encore heureux que le temps soit aussi doux dans cette ville : Dormir dehors n'a rien d’inhabituel pour moi, mais c'est beaucoup plus agréable de ne pas se faire réveiller par un orage ou l'attaque d'un ours ''légèrement'' affamé. Quand aux habitants...Ils ne sont pas à proprement parler hostiles (à croire que les étrangers aux vêtement extravagants sont monnaie courantes ici), mais la seule aide qu'ils ont pu me fournir pour l'instant, c'est m'offrir ces choses froides et bleues au gout étrange....Bizarre comme coutume.

''Tu aurais pu me prévenir, vieil homme...''

Cet espèce d'escroc avec ses verres bizarres sur la tête....Je savais que j'aurais du lui donner plus d'indications qu'un simple ''n'importe où mais loin d'ici'', lorsqu'il m'a proposé le trajet vers un autre monde. Mais après tout ce temps passé à errer dans les ruelles de Traverse Town à survivre tant bien que mal, je pensais que quelque soit la destination, elle me contenterait. Et puis, il faut bien commencer quelque part, si je veux comprendre ce qui s'est passé...et si j'ai une chance de comprendre ce que sont réellement les Fomoires.
Un nouveau soupir m'échappe, tandis que je prends la direction de la zone commerçante : Avec un peu de chance, un voyageur de passage aura quelques informations à partager...L'espoir fait vivre.

Perdu dans mes pensées, voila qui explique probablement mon manque abyssale de réflexes, lorsqu'au détour d'une ruelle, une silhouette apparemment très pressée me percute de plein fouet. Malgré le par le choc, je parviens tout de même à conserver mon équilibre. Une personne normale se serait contenté de la chute, mais on dirait que les 1800 dieux infernaux ont décidé que cette journée ne ferait qu'empirer : en un éclair, je me retrouve face à la jeune fille que je viens de percuter, une lame acérée à moins de dix centimètres de ma gorge. Dissimulée sous ma cape de voyage, ma main recule imperceptiblement en direction de mon bâton, mais pour le moment, me voila condamné à fixer avec lassitude la nouvelle venue...Aux cheveux roses, tiens, une bizarrerie de plus à ajouter à la liste.

''...Dis moi Cailin, ce serait trop te demander d'abaisser ta lame ? Ou alors embroche-moi tout de suite. ''

Provocation ? Non, pas mon genre, juste un constat...Rester immobile, la tête relevée ainsi devient vite pénible à la longue et je n'ai pas l'intention de me battre, encore moins avec une jeune dame. Inconsciemment, mes doigts se sont déjà refermés sur le bois de mon arme, mais dans l'attente de sa réaction, je préfère retenir ma première frappe.
Dans le pire des cas, elle se contentera de la première solution, et essayera de me décapiter...J'ai bien dit ''essayer''.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Claire “Lightning” Farron


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t41-lightning#143
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 61
Points de vie : 190
Attaque : 21
Magie : 8
Soin : 12

Commando

Jeu 22 Oct - 13:47
Lost and Wandering
« Thinking of you, wherever you are. »

L'éternelle morosité de ce monde ne cesse de me tirailler.

Même lors des treize jours qu'auront duré mon épopée, je ne m'étais jamais sentie aussi démunie, aussi perdue, aussi prisonnière. Certes, la malédiction des l'Cie ne s'abattait plus sur moi, sur nous, peut-être, mais je n'en restais pas moins maudite d'un châtiment bien pire, beaucoup plus prenant que le dernier. Je suis un tigre en cage: je fais les cent-pas dans ce monde démuni d'issue, m'y installant bien malgré moi, malgré le désir d'agir, de m'émanciper de cette inquiétude qui jaillit outre mon cœur et m'accable.

Comment la retrouver si je suis prise ici? Comment cesser de repenser à cet homme? Ses menaces s'attardent dans mon esprit. Il a le moyen de sortir de ce monde, c'est sûr. Je l'aurais recroisé si ça n'avait pas été le cas, mais… je ne peux pas me résigner à tomber dans son filet. Je sens le danger, je sais qu'il est de mauvaise augure. Plus le temps passe, cependant, plus je me résigne, plus je désespère.

Serah… Où es-tu?

Je passe une main gantée dans mes cheveux rosés, enlevant les résidus de la farine qui s'y étaient emmêlés dans un nuage blanchâtre, un court soupir s'échappant de mes lèvres. Je comptais rentrer, ce soir : j'étais fatiguée, plus qu'à l'habitude. La dernière vague de ces créatures s'était affairé à causer la panique depuis hier soir dans la ville et j'avais été contrainte d'aider à les éradiquer; ou, au moins, à freiner leur progression. Le jeune homme qui m'avait accompagné ne m'avait pas été d'une aussi grande aide que je l'aurais souhaité. Un autre étranger, certes, mais un qui ne savait pas ce qu'il faisait ici et encore moins comment en sortir. C'était bien ma chance – surtout que j'avais eu peur, pendant un moment, qu'il me colle aux talons.

J'avais déjà eu assez d'un jeune homme à qui tout apprendre, et, en ce moment, c'était bien la dernière chose dont j'avais besoin. Ma priorité était de retrouver ma sœur. Les autres pouvaient bien se débrouiller comme ils le voulaient, je n'en avais rien à faire.

Je faisais donc mon chemin hors du district des marchands, après un dernier tour pour m'assurer que tout allait bien avant que la nuit tombe – le concept de nuit, dans cette ville, m'apparaissant tout aussi flou que le concept de journée. Seulement l'horloge témoignait des heures. Même après sept jours, j'avais du mal à m'habituer – et je ne voulais pas rester jusqu'à ce que j'en prenne l'habitude. Plutôt mourir que de rester ici sans nouvelles.

Tout me paraissait normal. La population retournait chez elle, se préparant à manger et à dormir, suivant toujours cette routine qui leur semblait trop habituelle. Je n'avais plus croisé Seifer depuis notre dernière altercation – ce qui n'étais pas une mauvaise chose, loin de là. Enfin – tout m'était paru normal jusqu'à ce que j'entende des pas plus précipités dans la ruelle d'à côté. Croyant à une nouvelle attaque des créatures noirâtres aux griffes acérées, j'avais enclenché Blazefire Saber qui, dans un son métallique rassurant, était venue prendre place dans ma main. Aussitôt vins-je pour tourner dans la ruelle que je me sentis violemment percutée, et, dans un soubresaut, je m'étais retrouvée en position offensive devant mon assaillant, la pointe de mon arme à quelques centimètres de sa gorge alors que je l'analysai.

Ce n'était pas une de ces créatures. Déjà, une vague de soulagement passe mon échine. Il n'en reste pas moins un étranger armé. Un étranger armé, certes, qui ne semble pas du tout apeuré de la menace représentant ma lame. Même, il renchérit de paroles toutes aussi blasées. L'embrocher? Tch. Pourquoi ferais-je une chose pareille alors que je ne sais pas ce qui l'amène ici?

Un grognement de frustration naît dans ma gorge alors que je rabaisse ma Gunblade à la vue de son propre mouvement défensif – croyait-il réellement que je n'avais aucunement remarqué le bâton qu'il dissimulait derrière son dos? Abaissant mon arme, cependant, ne voulait pas dire que j'abaissais aussi ma garde. Je me devais de rester alerte, au cas où il s'avérait être hostile.

▬ Très bien. Maintenant, aurais-tu l'amabilité de m'expliquer comment tu t'es retrouvé ici? ▬ All right. Now, care to tell me how exactly you got here?


Je n'allais pas m'éterniser. Je me fichais bien de qui il pouvait être. Avec des accoutrements pareils et un tel accent, il ne pouvait être qu'un étranger de ce monde, et, ainsi, avoir une certaine connaissance sur le moyen de le quitter. Oh, Serah, si tu savais à quel point je désespère. Comment veux-tu que je te retrouve si je suis prisonnière de cette ville glauque où le soleil ne se couche jamais, où les nuages subsistent, figés dans l'éternelle stabilité de ce ciel?

Si cet étranger avait les réponses que je cherchais, peut-être pourrions-nous nous entendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nelhos


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t54-nelhos-mes-pas-me-menent-souvent-dans-le-mur-en-fait#168
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 22
Points de vie : 195
Attaque : 17
Magie : 11
Soin : 10

Glaos Laoch

Jeu 5 Nov - 19:10
Le temps de deux inspirations...Et la lame s'abaisse, aussi vite qu'elle s'était dressée pour menacer un certain Glaos Laoch. Même si j'y suis partiellement habitué désormais, le petit instant de doute qui m'étreint me pousse à imaginer bon nombre de scénarios possibles : Une attaque montante, une fois que j'aurais baissé ma garde ? Une frappe direct, sans arme pour me déstabiliser ? Ou tout autre stratagème que pourrait utiliser cette cailin pour me prendre par surprise...Non, rien de tout ça. Il serait temps que je cesse de raisonner comme dans les Misty Highlands ; à défaut de trouver des amis, tout ceux que je rencontre ne souhaitent probablement pas ma mort prochaine.
Bref regard appréciateur au corps rompue par le combat de la jeune fille....Si elle est plus jeune que moi, ce n'est que de quelques printemps et encore.  Et pourtant, même sans ces dix dernières années d'errance, il m'aurait été difficile de rater la tension qui parcourt ses muscles et le soin qu'elle prend à conserver sa posture. Si je décidais de me jeter sur elle, même avec l'effet de surprise, il ne lui faudrait probablement qu'une fraction de seconde pour relever son étrange lame, afin de me faucher en pleine action...
Sa question suivante, en revanche, tranche beaucoup avec sa réaction précédente : polie, ferme et froide, la voila qui m'interroge avec toute la douceur d'un sergent de cavalerie au saut du lit. Mais au moins me voila fixé : Malgré ses cheveux roses et même si la majorité des habitants de cette ville sont aussi étranges qu'elle, elle n'est pas originaire de ce monde.  Le comble de l'ironie, n'est-ce pas ? Me voila donc en mesure de renseigner quelqu'un sur le chemin a emprunté...On frise le paradoxe. Enfin, je suppose que je peux la ''remercier'' de ne pas m'avoir trucider sur place, en lui fournissant une partie des réponses qu'elle recherche.
Sans la quitter des yeux, je laisse mes mains glisser hors de ma cape (Autant montrer des intentions pacifiques, elle m'a l'air ''légèrement'' à cran), avant de prendre la parole.

''Par hasard. Lorsque les Fomoires...Les créatures noires...ont attaqué mon monde, j'ai atteri dans une ville du nom de Traverse Town. Et après quelques recherches, je suis finalement tombé sur un vieil homme un peu fou du nom de Cid, qui m'a emmené jusqu'à cette ville crépusculaire dans un véhicule de sa conception, selon ses dires. J'espérais trouver quelques informations ici, avant de repartir....''

Repartir, oui...Mais vers où ? C'est bien beau de me dire de ''contacter le Moogle'' si je souhaite faire de nouveau appel aux services de ce vieil homme, mais je serais bien incapable de lui indiquer une quelconque destination (D'autant que je n'ai pas la MOINDRE idée de qui est ce fameux Moogle). Pas convaincu que mes explications aient beaucoup aidé cette jeune fille, mais bon...On fait avec ce qu'on a.
Cette dernière digère les quelques maigres informations que je viens de lui dispenser et j'en profite pour la détailler de haut en bas...Mercenaire ? Non, le port est un peu trop droit et fier. Plutôt soldat alors ? Même si je me demande quel monde enverrait quelqu'un d'aussi jeune, et à plus forte raison une Cailin au combat. De plus, elle parait plus habitué à donner des ordres et à agir qu'à en recevoir ou attendre la suite des événements...Soldat, mais pas subalterne.
Elle doit avoir ses raisons pour parcourir ainsi cette ville, je me demande bien ce qui...

'' (!)...*Stomp*...''

Manifestement, elle l'a senti elle aussi...Dans la clarté du crépuscule, une anomalie vient de faire son entrée. Une simple tache d'ombre, à peine plus étendue que ses consœurs au repos, qui frémit pourtant comme si les vents des Highlands rugissaient en son sein. L'atmosphère de la ruelle suit rapidement la même évolution et tout semble soudainement bien plus sombre.
C'est extrêmement faible, à peine plus qu'une sensation bruissante mais nos réflexes parlent avant que nos esprits ne prennent la pleine mesure de la situation : ma main gauche a déjà saisi mon arme et le temps que sa jumelle vienne saisir le bois laqué avec fermeté,  une petite silhouette ténébreuse a déjà fait la connaissance de ce dernier. Un bref regard à ma droite me confirme que la jeune fille n'est pas en reste...En un éclair, elle a déjà pourfendu l'un des amis du nouveau venu, qui menaçait mon dos. Côte à côte, nous ne pouvons qu'observer les ténèbres qui s’amoncellent tout autour de nous, tandis que d'autres formes sombres émergent des murs et du sol pavé. Fomoires...Partout. Pas de créatures extravagantes ou immenses, non...Juste une horde de troupiers grouillants et affamés. J'envisage un instant de libérer Solais, mais connaissant ces créatures, ça ne m’étonnerait pas que des adversaires de plus haut niveau se dissimule dans l'ombre, et attende l'instant propice pour se tailler la part du lion.
Vu leur nombre, on risque de batailler un moment...

''Survivre à Caer Dunbroch et finir dans une ville inconnue, aux cotés d'une Laoch Maighdeann ...C'est drôle, quand on y pense...''
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Claire “Lightning” Farron


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t41-lightning#143
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 61
Points de vie : 190
Attaque : 21
Magie : 8
Soin : 12

Commando

Dim 8 Nov - 23:41
Lost and Wandering
« Although it seems so far to be a perfect day, lift up your hands and redeem your pride. »

▬ Cid…?

Non, ce ne peut être le même. Raines est mort. Nous l'avons tué—nous l'avons libéré de sa condition. Son nom me tiraille encore quelques secondes, mon regard se portant dans le vide, alors que je repense aux treize jours qui auront été le début de notre fin.

J'aurais aimé que ça se finisse autrement; mais je ne peux revenir en arrière. J'assimile les informations. Il coopère, c'était une très bonne chose. J'imagine que la menace de ma Gunblade avait été assez pour l'intimider: il ne me jouerait pas de mauvais tours, enfin, je l'espérais pour lui.

Il n'était pas le premier à parler de « monde » et la mention de ce mot se répercute comme un horrible mal de tête contre mon crâne. Je n'arrive pas à comprendre le concept. Cette ville est-elle ce que Cocoon était à Gran Pulse; un astre lunaire en suspension, totalement opposé? Pulse était déjà bien différent de Cocoon dans son ampleur, et nous, animaux de compagnie des Fal'Cie, vivions dans un monde bien idyllique en comparaison aux atrocités sauvages que l'on pouvait retrouver sur l'Archylte Steppe ou les Yaschas Massif. Les ruines du village d'Oerba étaient bien la confirmation de la cruauté dont ce monde faisait preuve.

L'homme vient cependant vérifier mes craintes : il y a bien d'autres endroits auxquels je n'ai pas accès, d'autres villes qui me sont inconnues – Traverse Town, par exemple – et ces mêmes lieux sont aussi attaqués par ces étranges créatures noires qui ne cessent de tourmenter Twilight Town. Serah, qu'importe où elle peut se trouver, est donc en danger, et si mon seul moyen de quitter l'endroit est par un vaisseau de quelque sorte… Eh bien, je suis mal partie.

Serah, tu devras m'attendre jusqu'à ce que je trouve une sortie de ce calvaire. Sois patiente, sois forte. Je serai avec toi bien vite.

Je n'ai pas le temps de lancer une réplique que quelque chose attire soudainement mon attention. Un frisson; une impression d'être épiée me prend vivement et je réagis avant même de comprendre ce qui se passe – ma Gunblade vient faucher une créature noirâtre d'un coup, au même moment où le mouvement, le frémissement de la cape se fait sentir dos à moi.

Il est armé et ce fait, bien qu'il m'ait déplu quelques secondes à peine plus tôt, me fait grandement plaisir en ce moment : je n'aurai pas à jouer la baby-sitter une nouvelle fois. Je reste cependant attentive à ses mouvements, ne voulant pas empiéter sur lui ou son champ d'action, ce qui pourrait grandement être désagréable en plein combat. Mais alors qu'il parle, je me retourne vivement.

▬ Une quoi? J'espère que ce terme n'est pas péjor—ATTENTION!▬ A what? I do hope that term isn't pejor—WATCH OUT!


Et heureusement que je m'étais retournée – alors qu'il s'apprêtait à vaincre une créature, une autre profitait de son mouvement pour lui asséner un coup, celui-ci évité par une balle de Blazefire Saber.

▬ Stupides créatures de …▬ Stupid creatures…


Je tends ma main libre dans un geste sec, tentant, en vain, d'invoquer la foudre, sans que rien n'y fasse. Énervée, je laisse s'échapper de mes lèvres un sifflement alors que mon poing se serre, que je le replace machinalement devant moi, dans cette même position défensive, avant de me lancer tête première contre une marée d'ombres que je terrasse d'un mouvement circulaire de ma lame. Je devrai faire sans, comme je le faisais depuis quelques jours déjà. Il fallait bien que je me fasse à l'idée que la magie m'avait quittée; que je n'étais plus une l'Cie et que leurs pouvoirs m'étaient tout bonnement inaccessibles.

J'avais bien été en mesure de me battre sans magie pendant maintes années, alors ce n'est pas une horde de ces stupides monstres qui allaient m'intimider.

S'ensuivent des minutes interminables de combat aux côtés du guerrier au bâton – il avait, malgré son arme rudimentaire me faisant légèrement penser à la lance de Fang, une technique époustouflante. Un bref regard par-dessus mon épaule me permettait de faire ce constat : les créatures tombaient facilement sous ses coups et il se mouvait avec une fluidité surprenante.
Court moment de répit : les monstres, soudainement plus organisées, bougeaient leurs petites antennes et disparaissaient dans les ombres : on pouvait cependant suivre leurs silhouettes, ailleurs. Si certaines s'évanouissaient, par contre, d'autres faisaient leur apparition. Si on restait ici, dans cette ruelle, nous serions bien vite acculés.

▬ La ruelle nous coince… ! On doit trouver un espace plus vaste. Suis-moi!▬ The alley will have us cornered…! We'll need to find a wide area. Follow me!


De nouveau, je fonce, métamorphosant mon arme d'épée à pistolet, tirant les ombres mouvantes alors que je cours, tentant tant bien que mal de me frayer un chemin en haut de la pente, entre les multiples ruelles de la ville, tout en gardant un œil attentif à l'homme, afin de m'assurer qu'il était toujours derrière. Il aurait été stupide de laisser tomber un informateur.

Notre chance ne nous avait cependant pas souri : sitôt arrivée devant la Station Centrale, d'autres ombres attendaient, comme si elles avaient suivi mon raisonnement et savaient que j'allais me retrouver à cet endroit, bien précisément. Je lance un bref regard à mon acolyte, reposant ensuite mes iris sur les créatures.

▬ Prêt pour une deuxième vague?▬ Ready for another round?


Je ne lui laisse pas le temps de répondre : je fonce déjà sur les ennemis, Blazefire Saber à l'affût.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nelhos


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t54-nelhos-mes-pas-me-menent-souvent-dans-le-mur-en-fait#168
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 22
Points de vie : 195
Attaque : 17
Magie : 11
Soin : 10

Glaos Laoch

Dim 22 Nov - 23:33
Choc, contre, glissade du bois laqué en ascension verticale, suivi d'une frappe croisée. L'arme étrange de ma partenaire forcée fend les airs et virevolte au milieu de la masse ténébreuse, libérant d'étranges projectiles qui abattent nos adversaires aussi surement que s'ils étaient frappé par la foudre. Sa réaction, en revanche, me prend un peu de court et j'assène une frappe un peu trop appuyée. Un adversaire doué de raison aurait surement profiter d'une ouverture pareille, mais les Heartless restent fidèles à leur réputation bestiale : Trois d'entre eux en profitent pour se jeter sur moi, toutes griffes dehors, et si les deux premiers repartent bien vite dans les ombres après une rencontre douloureuse, le troisième est accueilli par l'arme de la jeune fille. Pas le temps de la remercier, voila qu'un nouvel adversaire vient remplacer le précédent...et un autre...et un autre.. Dieux des Highlands, ça n'aura donc jamais de fin ?
Le combat commence alors à s'organiser, s'installant dans un rythme qui m'est familier : pris dans la chorégraphie de l'An Maide, je parviens même à répondre à la guerrière, tout en écrasant un Heartless de plus contre l'un des murs de la ruelle.

''Une Laoch Maighdeann , c'est une...Ciach, mais c'est fini, oui ?!''

Mon arme s'abaisse en un éclair, avant de remonter dans un mouvement fluide . L'assaillant qui venait de bondir en direction de ma tête, percute tout bonnement mon bâton, mais je ne compte pas m'arrêter là : Assurant mon appui, je ressers ma prise et le projette sur plusieurs de ses congénères, avant de clouer l'un d’être eux au sol du bout de mon arme.
Pourtant, même si le chant du bois et de l'acier prélève son tribut à chaque assaut, leur nombre ne semble pas prêt de diminuer.

''Au point où j'en suis...Ouvre la marche.''


Tout à la course, je ne peux empêcher les questions que la fièvre du combat avait reléguées au second plan, de déferler de nouveau . Elle sait se battre, c'est indéniable, mais il y a plus. Lorsqu'elle attaque, sa garde ne souffre d'aucune faille et lorsqu'elle se replie, ses mouvements sont nets...trop nets, même. Elle a dû vivre quelque chose de terrible, pour que quelqu'un d'aussi jeune sache se battre avec une technique qui ferait rougir de honte un Glaos Laoch vétéran. Et puis, reste la question de sa tenue : Les jambes sont laissés à nues à l'exception d'une paire de bottes de cuir, semblables aux miennes  (Très jolies , d'ailleurs...je parle des bottes, évidemment), et la tunique qu'elle porte semble conçue pour éviter d'entraver ses mouvements. Elle ne porte aucune protection sur ses bras blancs, mais vu le poids de son arme, ça parait logique.
Tout à mon examen de sa personne ( Sûr et certain qu'il me reste des choses à apprendre..Il faudra que je sonde plus en profondeur), je manque presque la percuter lorsqu'elle stoppe brusquement sa course. Nous voila revenu à la Station Centrale...Et les Heartless ne sont pas loin.
Plus nombreux, plus affamés...Si j'ai hésité la première fois, je vais finir par ne plus avoir le choix.

''Bien sûr, je commençais tout juste à m'endormir...Sérieusement, on dirait..EH !''

Et la voila partie à l'assaut ! Y-a-t-il une loi dans ce monde qui oblige les Cailins à virer berserk dés que quelques créatures démoniaques menacent leur vie ?...Mauvais exemple. En attendant, je n'ai plus qu'à lui emboiter le pas écartant de mon chemin chaque Heartless qui tente de me lacérer d'un moulinet simple.  Haut bas, frappe latérale et un choc arrière...Ça en devient presque mécanique, ils se contentent de se jeter sur nous, pour venir mourir fracassé ou découpé. Après quelques passes d'armes, nous parvenons finalement au centre de la Station Centrale, littéralement encerclé par la horde. Leurs griffes crissent, leurs yeux luisent de contentement et pour ne rien arranger, ils semblent encore plus nombreux. Et même si dans notre avancée, nous n'avons reçu que quelques éraflures sans gravité, les choses risquent de se compliquer...

''Ciach, ça n'aura donc jamais de fin? ''

Plus exaspéré que fatigué, je raffermit ma prise sur mon baton...Encore un peu et je vais craquer. Et là, ça ne sera pas beau à voir.  Soudainement, une sorte de frémissement général parcoure la horde et cette dernière stoppe son approche, se contentant de se balancer sur place. Dans le même temps, un mouvement de plus en plus important semble parcourir leurs rangs.

''...Il ne manquait plus que ça''

L'atmosphère de la place vient de changer : L'impression oppressante qui émane des créatures s'amplifie brusquement, comme si quelque chose venait d'absorber littéralement la chaleur doucereuse du crépuscule. Fendant la masse sombre, de hautes silhouettes se dressent par-dessus leurs congénères : Si leur apparence générale rappelle celles des Heartless qui nous assaillent depuis un moment, elles sont bien plus grandes et fines. Et donc d'autant plus dangereuses.
Dans le cercle tracé par la horde, ce sont donc cinq créatures aux griffes longues comme mon bras qui viennent nous faire face. Quatre d'entre elles se divisent en deux groupes pour venir nous affronter, tandis que la cinquième reste en retrait, comme si elle attendait quelque chose.

''Et c'est reparti pour une autre danse...Je suppose que ton épée magique n'a pas quelque chose en réserve, qui pourrait nous débarrasser de cinq adversaires en un seul  coup?''

C'est beau de rêver, mais en attendant, les voila ! Quittant son approche faussement nonchalante, l'une des créatures vient de bondir en avant, toutes griffes dehors et sans la lame de ma partenaire, c'en aurait été fini de moi. Sans attendre, je relève mon arme, afin de profiter de l'occasion mais la créature ténébreuse se contente d'une pirouete en arrière, avant d’atterrir hors de portée. Deux de ses congénères se jettent alors sur nous et je me retrouve séparé de la jeune fille, assaillie de son coté dans une mêlée de plus en plus confuses. Les griffes et les frappes directes font écho au bois laqué, mais si les coups de mes adversaires laissent de profondes estafilades sur mes bras, on dirait que mes propres frappes sont sans effet.
Projeté en arrière par une attaque plus puissante que les autres, je me retrouve de l,autre coté du cercle, manquant au passage de me faire happer par la masse surexcitée qui nous entoure. Manifestement, je ne vais pas m'en sortir sans recourir à mon unique atout.

''*Soupir* Vous l'aurez cherché.''

Usant de mon bâton comme appui, je me redresse, un peu vacillant. Pourtant, ma posture s'affermit rapidement, tandis que mes mains inversent leur prise sur l'arme : placée en diagonale, cette dernière se dresse devant mes deux adversaires, qui se rapprochent lentement, savourant par avance le goût de leur proie. Désolé, mais le menu risque de ne pas vous plaire du tout...

''...Solais''

Un seul mot, presque murmuré. Et dans le même temps, les doigts de ma main droite qui glissent sur le bois brun, jusqu'à effleurer les contours gravés à la surface de l'arme. La petite lueur naissante au coeur de ces derniers s'amplifie et grossit de plus en plus rapidement, jusqu'à ce qu'un mince voile luminescent recouvre l'intégralité de mon bâton.
L'apparition de l'aura lumineuse ne semble pas refroidir les ardeurs gourmandes des deux Heartless...jusqu'à ce qu'une tornade de coups ne commence à s'abattre sur le plus proche de ma position. Chaque impact s'accompagne d,un grésillement, comme si le simple contact de l'arme arrachait une partie de sa substance à la créature. Mon attaque était relativement imprudente, mais pris dans le déluge de frappes, l'Heartless ne peut réagir et finit par battre en retraite en plongeant littéralement ''dans'' le sol. Tandis qu'il réapparait un peu plus loin , son corps ténébreux fumant légèrement, le second adopte une posture plus prudente et semble guetter l'occasion de passer au travers de cette lumière brulante. Sauf que je ne compte pas te laisser l'attendre bien longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Claire “Lightning” Farron


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t41-lightning#143
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 61
Points de vie : 190
Attaque : 21
Magie : 8
Soin : 12

Commando

Mer 9 Déc - 18:53
Lost and Wandering
« Although it seems so far to be a perfect day, lift up your hands and redeem your pride. »

Un désagréable soupir, semblable à un rire entrecoupé, s'échappe de ma gorge à la réplique de l'homme. Mon épée magique? Il ne manquait plus que ça.

En plus d'être totalement débile, l'homme n'a aucune concentration. C'est d'une nouvelle frappe de ma part qu'il évite les griffes de la créature bondissant dans notre direction – j'avais vu le coup venir et l'avait anticipé, pas comme lui.

▬ Non. Reste concentré. Crois-moi, ça fonctionne mieux que n'importe quelle magie.▬ No. Stay focused. Trust me, it works better than any magic ever could.


Heureusement qu'il avait une bonne technique, elle le sauvait bien de sa concentration médiocre. L'enchainement de ses frappes se fait plus rapide, plus juste une fois que les créatures nous encerclent finalement, nous séparant ultimement de leurs assauts beaucoup plus stratégiques que ce que j'avais vu auparavant.

Comble de malheur, ces ombres cousines semblent plus fortes et plus vives que leurs congénères, me laissant prise au dépourvu trop longtemps avant que je ne prenne leur rythme, après maintes hypothétiques morts subites par leurs griffes. Je sens à plusieurs reprises celles-ci érafler mes vêtements, passer outre le tissu pour y laisser leur marque, m'extirpant un, voire plusieurs grognements étouffés, ma lame passant outre leur corps sans pour autant leur faire aucun dégât visible, augmentant ma fureur et ma cadence, une pression resserrant fatalement son étreinte sur ma gorge.

▬ Ugh. J'ai eu droit à des combats plus faciles.▬ Ugh. I've had easier fights.


Étrange de croire qu'il m'avait été plus facile d'anéantir les dragons survolant le ciel de Gran Pulse que ces stupides ombres mouvantes.

C'est comme s'il avait lu dans mes pensées. Aussitôt ma phrase prononcée qu'un jet de lumière attire mon attention. De la lumière…? Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt? Quelle meilleure arme contre les ombres qu'un jet de lumière?

Un soupir meurt sur le coin de mes lèvres; je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit, une des créatures, vraisemblablement enragée, tente de se venger de cette nouvelle astuce, s'attaque à moi et c'est instinctivement que mon arme fend l'air dans sa direction, le heurtant d'une force surprenante.

La lumière semble les rendre vulnérables – les plus petites ombres se sont éclipsées, surement en ressentant la menace que causait celle-ci. Les plus grandes, cependant, restent, résistent, mais se font beaucoup moins téméraires. Leur semblant d'immunité disparait comme mon courage refait surface. C'est dans une exclamation rageuse que je m'empresse de frapper la créature qui s'était enfuie de la lumière, son corps encore fumant.

Des minutes interminables passent. Avec ce nouvel atout, les créatures tremblent et se plient sous nos coups synchronisés.

La dernière Ombre disparait contre ma lame dans un nuage de poussière ténébreuse, rien de plus qu'un mirage sous le soleil couchant.

Précautionneusement, mes prunelles embrassent le périmètre entourant le Clocher, sondant les rues à la base de la colline, humant l'atmosphère soudainement moins électrifiante beaucoup moins lourde. Plusieurs secondes restent en suspension avant que je ne sois satisfaite de ce retour au calme. Mon regard continue sa course, se portant plus loin, où le paysage s'envenime de craquelures ténébreuses, je constate que celles-ci ne s'agitent plus – peut-être est-ce un signe que les créatures ne reviendront pas pour un moment.

▬ C'est fini.▬ It's over.


Serah… J'espère que tu ne t'y es pas retrouvée perdue. Que ferais-je, que fais-je, simplement à l'idée de te voir ensevelie sous ces volutes inquiétantes?

Dans un mouvement imperceptible, je secoue la tête, mes cheveux rosés captant différemment pour un instant la douce brise qui s'était levée. Je ne peux pas penser à ça, pas maintenant; pas pendant qu'il est encore là; en aucun cas je ne voudrais me montrer faible devant un autre, qu'il soit un allié ou un ennemi. C'est ainsi que, les sourcils froncés, repliant ma Gunblade d'un mouvement habitué et vif alors qu'elle retrouve son fourreau, j'efface de mon regard la mélancolie qui l'a habité.

Un bref soupir passe la barrière de mes lèvres, ma main gantée repoussant de mes yeux quelques mèches incarnadines. Je roule mes épaules, étirant doucement ensuite les muscles de mon dos; je tourne mon bassin d'un côté, prenant cette occasion pour en faire de même avec les muscles de mes bras, poussant mon coude. Je sens les battements rythmés de mon cœur descendre en cadence.

On peut enfin souffler – enfin, ne serait-ce que pour un instant. Mais je n'en ai pas fini avec lui. Nous nous sommes certes battus côte à côte, mais je suis bien consciente que seuls, nous ne serions pas encore là; sa dépendance à ma présence tire à sa fin. Je ne le laisserai cependant pas partir de sitôt – autant que je ne veuille pas l'avouer, j'ai encore besoin de lui si je veux avoir une chance de partir d'ici – une chance de retrouver ma sœur qui me semble meilleure que celle gracieusement « offerte » par ce Mordred.

Je repose mon regard sur le voyageur avant de repeindre sur mes traits ce sérieux me servant de masque.

▬ Bon.▬ So.


Je m'avance d'un pas décidé de mon allié, plantant férocement mon regard dans le sien, mes lèvres pincées témoignant de mon agacement – la situation que l'on venait de vivre était rien de plus qu'agaçante à mes yeux, une véritable perte de temps. Les créatures semblaient s'être attaquées seulement à nous et non aux autres. Je lève le menton, le reluquant à nouveau. Il semblait tout aussi éreinté par le combat que je l'étais moi-même, la lumière de son bâton se fanant peu à peu. Pour l'instant, cette magie ne m'intéressait pas; elle avait fait ce qu'elle avait à faire et c'est tout ce qui m'importait.

▬ Reprenons.▬ Let's pick up where we left off.


Je croise les bras, ne me laissant aucunement impressionner par la douleur qui les parcoure à cause de ce mouvement et les blessures qu'ont causées les créatures ténébreuses.

▬ Tu m'as dit que tu étais venu ici par vaisseau, non? Tu voulais de l'information avant de repartir. Où puis-je trouver ce… Cid?▬ You told me you got here by airship, right? You wanted information before taking off again. Where can I find this… Cid you were referring to?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nelhos


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t54-nelhos-mes-pas-me-menent-souvent-dans-le-mur-en-fait#168
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 22
Points de vie : 195
Attaque : 17
Magie : 11
Soin : 10

Glaos Laoch

Mer 20 Jan - 0:41
One, two, three...L'apparition soudaine de Solais a vraisemblablement chamboulé les plans de ces créatures. De ce que je sais, les Fomoires ont toujours détesté cette lumière froide, seule véritable arme permettant aux habitants des Misty Highlands de les blesser. Ma première cible a reculé devant le nombre d'impacts qui marque son corps ténébreux, et sans laissé la possibilité de réagir à son compagnon, je me jette en avant, mon arme à l'horizontale.
Manifestement, ce nouvel Heartless est plus malin que le précédent : D'un bond, il esquive ma première attaque et exécute une vrille parfaite juste au-dessus de moi, laissant au passage deux longs sillons rubis sur mon dos de la pointe de ses griffes acérées.  Mes réflexes parlent d'eux-mêmes et je me laisse brusquement tomber à genoux, tout en redressant mon bâton...Un coup pour rien, la créature se rétablit quelques mètres plus loin, sans me quitter de ses yeux jaunes un seul instant. Je dois vraiment être appétissant pour qu'il s'acharne autant : Autour de notre position, les créatures de moindre importance ont commencés à reculer, élargissant progressivement le cercle.

''Allez, approche...''

J'ai à peine le temps de voir ma partenaire improvisée pourfendre l'un de nos adversaires de son étrange lame, du coin de l'oeil, que mon propre Heartless passe à l'attaque : En un éclair, il a parcouru la distance qui nous sépare, bondit de nouveau en évitant  ma garde au passage, et  ses griffes foncent droit vers mon dos sans défense.
*Tunk*
L'une des premières choses que n'importe quel pratiquant de l'An Maide doit apprendre, c'est qu'une attaque qui a fonctionné une fois, ne doit plus jamais être utilisé contre le même adversaire. Les risques de contre sont bien plus importants que les résultats potentielles de l'attaque. Les mains fermement resserrés sur mon arme, je repositionne ma jambe pour pouvoir conserver mon équilibre...et me penche brusquement en arrière, accompagnant le mouvement de mon adversaire dés l'instant où il a sauté. Ses griffes passent ainsi à quelques centimètres de mon visage, à l,inverse de mon baton qui vient le cueillir en plein vol, l'envoyant s'écraser au sol. Sans lui laisser le temps de se relever, je n'ai donc qu'à pivoter brusquement pour achever la silhouette fumante d'une frappe verticale.

L'une après l'autre, les créatures tombent donc sous le concert conjugué du bois et de l'acier...Au moins, je ne serais pas le seul à passer une TRÈS mauvaise journée. Et lorsque le dernier Fomoire s'évapore dans les airs, en laissant échapper des volutes noires et brumeuses d'une dizaines de blessures, le silence retombe enfin sur la place.
Reportant mon attention sur la jeune fille, il semble que cette dernière cherche encore quelques ennemis qu'elle pourrait transformer en viande séchée...Apprends à apprécier tes instants de paix, Cailin, même si je devine qu'ils ont dû être des plus rares.
Reprenant mon examen en profondeur de sa personne, je dois admettre qu’après l'avoir vue se battre, elle est encore plus impressionnante : une silhouette aussi fine, avec juste assez de courbes et pourtant, elle manie sans problème son arme. Ses bras sont marquées de plusieurs estafilades, probablement dues aux griffes des Hearetless. Mes propres blessures sont relativement bénignes, à première vue.

''Ciach...''

Mais je ne peux retenir une grimace en me baissant, lorsque mon dos décide de se rappeler à mon bon souvenir. Décidé à ignorer la douleur, je reporte mon attention sur celle qui contemple désormais le lointain : La couleur de sa chevelure est un peu étrange, mais sa proximité avec les lueurs du couchant perpétuel qui enveloppe cette ville joue harmonieusement en ce moment. Tandis qu'elle s'étire, je parviens même à capter un regard différent de tous ceux dont elle m'a gratifié pour le moment...Un regard plus détendu.

''Bon''

Autant pour moi, j'ai du mal voir...Ou alors, elle n'a accepté de laisser son visage, fort agréable au demeurant, se détendre qu'une brève fraction de seconde. Disparue l'apaisement, retour aux yeux de louve qui me fixe avec brusquerie...Au moins, je ne suis pas le seul à reluquer, ici. Mais bon, si cette Cailin commence à s'imaginer des choses, le prochain à faire connaissance avec son arme bizarre risque d'être un certain voyageur des Highlands.
Distraitement, je profite de ce bref examen pour effleurer la rune de mon baton, laissant la magie se dissiper. La lumière commence alors à s'estomper, et avec elle, mes chances de faire appel à la rune pendant les heures à venir...Espérons que ces créatures ne reviennent pas à la charge.

''Si c'est ainsi que les gens comme toi appellent ce drôle de véhicule, Laoch Maighdeann, je pense que tu t'y connais plus que moi. Je cherche surtout à savoir ce que sont réellement ces créatures ténébreuses, puisque c'est manifestement de leur faute si nous nous sommes retrouvés aussi loin de nos mondes respectifs.
Et pour ce vieil homme...Il est reparti après m'avoir laissé ici. Mais il m'a conseillé de chercher un Mou...Mougeul, ou quelque chose qui y ressemble, si je souhaitais reprendre ma route . Par contre , inutile de poser la question, j'ignore totalement de qui il s'agit ou à quoi il ressemble.''


Aussi perdu qu'à mon habitude, en résumé. Mais, si l'on écarte mes propres problèmes, je m'estime en droit d'avoir quelques réponses, moi aussi.

''Et toi, Cailin ?Tu sembles bien pressé de quitter cet endroit...Je peux savoir ce que tu cherches ? Des Heartless à chasser ? Un ami disparu ? Un secret antique ?''


Pas de tatouage conjugal...elle n'est donc pas mariée.Une information à garder en mémoire...On ne sait jamais, ça peut servir. Tout en lui laissant le temps de répondre, j'ouvre l'une de mes sacoches avant de fouiller rapidement à l'intérieur, pour en sortir un pot de petite taille, dont le couvercle est scellé par un sceau de cire. Le temps de briser ce dernier, et j'étale la pâte brune contenue à l'intérieur sur mes propres coupures et marques encore à vif, avant de lui tendre le récipient.

''Pas d'inquiétude, c'est un simple baume, de quoi accélérer la cicatrisation...Ils ne t'ont pas raté, toi non plus.''
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Claire “Lightning” Farron


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t41-lightning#143
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 61
Points de vie : 190
Attaque : 21
Magie : 8
Soin : 12

Commando

Mer 27 Jan - 14:37
Lost and Wandering
« Redeem your pride. »

C'est moi ou son visage s'était brusquement changé lorsque je m'étais retournée? Je ne pourrais réellement expliquer le regard que j'avais entrevu avant de porter mon attention sur lui; dans une fraction de seconde, j'ai cru voir l'étincelle d'une certaine… subjugation? Je ne m'étais pas montrée comme la plus douce et la plus approchable, loin de là. Je n'ai pas le temps pour de tels enfantillages, pas quand le temps continue sa course et que je suis encore si loin de mon but. Ce n'est pas seulement de l'impatience, non. L'amère brulure du désespoir me prenait aux tripes. Quoi qu'il en soit, ce que j'avais cru apercevoir s'était évanoui de plus belle et plus en profondeur lorsque je m'étais approchée.

Il ne se fait pas prier : aussitôt mes questions posées qu'il s'exprime, relatant plus d'informations que je n'aurais cru entendre sortir de sa bouche considérant les derniers évènements, dans un accent quelque peu difficile à la compréhension si on ne vient pas renchérir sur les termes plutôt familiers qu'il entretient lors de son discours. Plus il avance, plus mes sourcils se froncent. Cid – peu importe qui il était – serait donc parti? Quelle chance…

Cet individu, qui semblait être le seul à moindrement comprendre la technologie des vaisseaux, venait de s'éclipser, me glisser entre les doigts.

Je soupire, ne tentant aucunement de cacher mon agacement, grimaçant de douleur par mes bras qui se resserrent contre ma poitrine. Ces foutues créatures ne m'avaient pas ratée.

Ça ne prenait pas un expert pour comprendre que je n'étais pas native de Twilight Town, même pour un parfait étranger. En sa défense, je venais de le harceler pour partir de ce monde, et, considérant la population forte agréable de cette ville, personne n'aurait réellement en tête ce désir.

… Attend, un moogle?

Au moment même où ce mot est prononcé, je ferme les yeux, soupirant longuement.

Du plus loin que je me souvienne, les Moogles n'avaient été pour moi qu'une légende, des créatures fantastiques qui n'existaient que dans les contes pour enfants. Simplement illustrés par des artistes, ces créatures avaient été des mascottes, des peluches et des porteclés, sans jamais qu'ils soient réels. Le meilleur exemple que je puisse donner à ce sujet est la boutique Moogleworks, où nous avons acheté, au cours de notre aventure, plusieurs objets afin de réparer ou même perfectionner nos armes afin que nous puissions vaincre des ennemis qui nous semblaient toujours plus puissants. Cette boutique, malgré le nom, appartenait à des humains et ils auraient ri au nez de n'importe quel client qui aurait pensé le contraire.

J'avais encore du mal à m'y faire, il faut croire. La première fois que j'avais croisé Elmina, le Moogle en charge d'une des boutiques de Twilight Town, je croyais rêver. Pourtant, elle était bien réelle – et bien loquace, d'ailleurs. Elle m'avait très brièvement parlé de la race Moogle, bien qu'elle m'ait fait savoir qu'elle était la seule de celle-ci dans cette ville. Supposément que les Mogs étaient doués pour l'alchimie; pour créer d'autres armes ou des accessoires divers qui aidaient à contrer certaines choses.

J'étais prise loin dans mes réflexions tandis que le lancier continuait de parler, de poser des questions, de me retourner la pareille d'une manière sensiblement moins pressante que je l'avais fait quelques minutes plus tôt. Bien que j'enregistrais ce qu'il me disait, je ne m'empressais cependant pas de répondre, encore fixée sur la dernière chose qu'il m'avait dit.

Pour dire vrai, je n'avais pas réellement écouté les déblatérations d'Elmina tant je m'étais trouvée fascinée par sa simple existence. Maintenant qu'elle et sa race étaient mentionnées de nouveau, cependant, je me retrouvais dans l'obligation de considérer ces créatures sous un autre angle. Pourrait-elle m'offrir un moyen de quitter ces lieux afin de chercher ma sœur? Le silence s'installe et les yeux insistants du guerrier se posent sur moi alors qu'il me tend ce qu'il dit être un baume qui aide à la cicatrisation. Une sorte de potion antique, probablement. Quelque peu hésitante, je prends le contenant, plongeant mes doigts dans la pâte brunâtre pour en appliquer sur une des marques lacérant mon avant-bras gauche.

Je sens la concoction atténuer légèrement la douleur, la sensation de brulure causée par les griffes des monstres ténébreux se dissipant légèrement. Une faible expiration s'extirpe de mes lèvres alors que je relève la tête vers le guerrier.

▬ Merci.▬ Thanks.


Neutre, peut-être, dans l'expression de mon visage de glace. Il y a cependant le ton de ma voix qui trahit la sincérité des paroles mentionnées. Je lui redonne le baume – il en aura plus besoin que moi : je crois avoir vu de quoi concocter des potions, quelque part dans le marché. Un nouveau soupir alors que la question posée quelques secondes plus tôt revient à mon esprit.

▬ …Ma sœur. Je… Je veux retrouver ma sœur.▬  … My sister. I... I'm trying to find my sister.


Les mondes pouvaient bien tomber dans les plus noires Ténèbres à cause des brèches s'ils y étaient exposés comme Twilight Town l'était. Peu m'importait. La perte des mondes aux mains de ces créatures m'est bien égale si elle, elle est en sureté. Une boule se forme dans ma gorge; j'aurais pu sentir les larmes monter si je ne les avais pas retenues. Ce n'est pas le temps. J'inspire. Je reprends mon sérieux, secouant légèrement ma tête et retirant des mèches de mes yeux.

▬ Tu as mentionné les Moogles. Je ne sais pas pourquoi il parlerait de telles créatures. Ce que je sais, c'est qu'elles existent et qu'une de celles-ci tient un  commerce sur Market Street.▬ You mentioned moogles.  I really don't know why he would talk about such creatures. What I know, however, is that they do exist and that there is one that owns a shop on Market Street.


Malgré qu'il ne semble pas savoir ce qu'est un Moogle à proprement parler, je m'étais sentie dans l'obligation de préciser qu'ils existaient. Vraiment, j'ai encore du mal avec ce concept. Mais si Elmina pouvait m'aider à retrouver Serah, probablement que cette étrange réticence s'éclipserait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nelhos


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t54-nelhos-mes-pas-me-menent-souvent-dans-le-mur-en-fait#168
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 22
Points de vie : 195
Attaque : 17
Magie : 11
Soin : 10

Glaos Laoch

Mar 8 Mar - 23:08
Ciach, ça fait du bien...Comme la morsure d'une eau glacée, le baume vient apaiser les brûlures tenaces qui parsèment mon corps de la tête au pied.  Toujours aussi efficace, cette décoction...Hélas, je doute que ma réserve tienne très longtemps dans ce monde étrange. Le problème n'est pas tant d'éviter les combats, mais bien le fait qu'il me soit désormais impossible d'en récupérer les composants. Je savais que j'aurais dû en demander plus au vieux fou d'apothicaire à Caer Dunbroch lors de ma dernière visite...Tout ça pour sauvegarder quelques malheureuses pièces, la peste soit de ma radinerie !
Néanmoins, je ne vais pas laisser une Maighdeann en si piteux état. D'autant que nous sommes dans la même situation tous les deux : perdus, loin de chez nous et en quête de ce qui nous manque. La doctrine des voyageurs  est formelle, j'y perdrais bien plus qu'une source de renseignements potentielles ....Ma fierté de Laoch pour commencer (Simple logique. Un camarade de voyage peut vous éviter bien des ennuis...Surtout lorsqu'une famille d'ours vous trouve fort à leur goût, croyez-moi). Et vu que c'est bien tout ce qu'il me reste, depuis la disparition des Misty Highlands, j'aimerais bien la conserver.

''N'hésite pas à en rajouter,  et masse bien pour que ça pénètre. Surtout sur tes cuises, à croire qu'il se sont acharnés dessus.''

Superbes cuisses, mais passons. Un seul et unique mot pour tout remerciement et je m'en contenterais...Comparé à la plupart de mes expériences en matière de reconnaissance sur les routes, celle-ci est des plus agréables.
En revanche, la suite me prend un peu de court : me serais-je trompé entre le baume cicatrisant et celui qui guérirait les blessures du coeur ? Pourtant, j'ai toujours ce poids qui me sert la poitrine quand je pense à ce qui m'attend...Mais elle, elle vient de briser sa carapace pour une seconde. Plus de regard menaçant, plus de posture guerrière. Avec une légère pointe de cynisme, je ne peux m'empêcher de remarquer à quel point une telle entrée en matière pourrait donner naissance à une légende dont on chanterait les hauts-faits, au coin d'un feu de camp : Une jeune femme, seule sur les routes, affrontant des hordes d'adversaires dans une quête des plus improbables pour retrouver une soeur perdue par-delà des mondes inconnus.
À coup sûr, voila quelque chose digne d'être conté !

''Tu as donc quelqu'un qui t'es cher...Navré de ne pouvoir te fournir davantage d'informations, dans ce cas, mais...Attends, tu sais ce que c'est un Moo....enfin, ce dont parlait ce Cid ?!''

Ça c'est la meilleur...Moi qui pensais pouvoir lui donner un renseignement intéressant, voila que c'est elle qui m'informe de l'existence d'une de ces créatures et de son emplacement au coeur de cette ville étrange.
Si j'avais su, je serais peut-être déjà parti....Et je n'aurais pas rencontré une Maighdeann aussi ravissante. Allons Nelhos, revoie tes priorités...D,abord, le Moogle et le moyen de quitter cette ville crépusculaire. Ensuite seulement, tu auras tout le temps nécessaire pour faire connaissance un peu plus en profondeur avec ta nouvelle muse guerrière.

********************

*BANG BANG BANG*

''OUVREZ ! OUVREZ CETTE PORTE, PAR ESUS!''

Ce n'est jamais une bonne idée d'invoquer la fureur du ''Grand Seigneur'' mais même si je dois passer par tout le panthéon, je jure qu'elle va s'ouvrir !
Les indications données par ma partenaire nous ont été d'un grand secours, mais savoir où se trouve la boutique ne nous aidera pas, si cette dernière est complétement fermée. On dirait que le propriétaire fait la sourde oreille. Ou alors, il a décidé de prendre un peu de repos : Dans cette ville plongé dans un crépuscule permanent, difficile de différencier le jour de la nuit, même ses boutiquiers doivent se ménager des pauses, j'imagine.
Sauf que ça n'arrange pas vraiment mes affaires, à ce moment précis, donc...

''J'AI DIT, OUVREZ !''


''Kupooooooo ! C'est pas bientôt fini, kupopo !''

''Ouargh !''

Dieux des Highlands qu'est-ce que c'est que cette chose ?! Une portion deu mur de l'échoppe vient de soudainement s’abattre avec fracas, révélant une silhouette pour le moins...perturbante. On dirait un mélange entre un ourson, un lutin et..quelque chose de complétement indéfinissable. Simple conclusion : Cette créature m'est complétement inconnue et un sacré paquet d'expériences m'ont appris que ce qui est inconnu est potentiellement mortel. Donc dans le doute...
Par réflexe, mon arme a déjà rejoint mes mains et si je laisse à la jeune Maighdeann le soin de prendre la parole, il est hors de question que je quitte cette bestiole des yeux, une seconde. Elle a l'air inoffensive DONC, elle est forcément suspecte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Claire “Lightning” Farron


http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/t41-lightning#143
http://beyond-the-keyhole.forumactif.org/

Messages : 61
Points de vie : 190
Attaque : 21
Magie : 8
Soin : 12

Commando

Sam 26 Mar - 11:33
Lost and Wandering
« Redeem your pride. »
Je n'aurais jamais cru qu'après mes explications, il se serait ainsi lancé vers le district des marchands comme un fou furieux à la recherche du Moogle, à croire qu'il ne voulait réellement pas rester dans les parages. D'une manière, je peux le comprendre : la ville n'a rien d'intéressant. Elle est vide et calme, malgré les attaques de ces créatures noires qui s'accumulent plus le temps avance. Qu'importe ce qu'il était venu chercher, je ne crois pas qu'il aurait trouvé ce dont il cherchait dans ce monde vide, tout comme moi je ne trouve pas ma sœur.

Je l'avais suivi, je lui avais montré le chemin, la porte de la boutique, qui, elle, était fermée. Je voulais moi-même des réponses et si Elmina pouvait me les donner, je ne pouvais dire non. Cependant, je ne sais pas ce qu'il lui a pris : il s'est dirigé comme un enragé vers la porte et s'est mis à y cogner comme si sa vie en dépendait, malgré mes lamentations sur le sujet.

Évidemment, dès que le Moogle ouvre la porte, la fureur du  guerrier s'estompe, le laissant soudainement sans voix après un cri plus aigu qu'il n'oserait l'avouer. Déjà que sa hâte m'avait donné envie de le prendre par les épaules, de le faire reculer et de lui apprendre quelques bonnes manières, maintenant, je ne savais plus trop quoi en penser.

Quel idiot. Ce n'est pas en tabassant la porte d'un commerce que le commerçant, surtout à une heure aussi tardive, allait ouvrir. Ça allait même plutôt le décourager – malgré que ce ne soit pas des situations très communes vécues dans les rues de Twilight Town. Les gens sont plutôt pacifiques, si on ne compte pas quelques exceptions, comme Seifer.

Heh.

L'homme semble tout bonnement surpris, même apeuré de l'apparence totalement inoffensive de la créature qui vole devant lui, son pompon frémissant d'une certaine fureur estompée.  Puisqu'il s'est reculé, je crois bon, en soupirant longuement, de m'avancer vers la boule de poils, les bras toujours croisés, hochant négativement de la tête avant de poser mon regard sur la propriétaire du commerce.

▬ Excusez ce jeune homme, Elmina. Il est nouveau en ville et ne connaît visiblement pas ses bonnes manières.

À mes paroles, le Moogle semble voler un peu plus bas, agitant ensuite ses petites pattes vers son pompon, qu'elle agrippe.

▬ Oh, Kupopo, il est juste un peu tard, et il cognait très fort! J'en ai le pompon qui frissonne! J'étais en train de vérifier l'inventaire, Kupo… j'étais loin de la porte.

Elmina remonte un peu, inspecte le visage encore pâle du jeune homme, avant de s'approcher un peu de mon propre visage avec un air inquisiteur.

▬ Lightning, qu'est-ce que tu fais encore ici, Kupo? Je croyais que tu allais rentrer plus tôt, aujourd'hui!

Elmina était venue me rendre visite à la boulangerie le matin-même afin d'acheter du pain. Elle avait dû voir ma fatigue, parce qu'elle m'avait demandé si je comptais me reposer. Cependant… Certains imprévus peuvent toujours arriver.

▬ J'aurais aimé, crois-moi, mais nous avons eu un nouveau problème : ces créatures ténébreuses ont encore frappé. J'ai rencontré sur mon chemin cet aventurier, qui déclare venir d'un autre monde. Un certain… Cid. Lui aurait dit d'aller s'enquérir auprès des Moogles afin de quitter l'endroit.

Si Elmina pouvait régler une partie du mystère et m'aider à quitter – et à revenir dans ce monde, si possible – je lui en serais reconnaissante. Et je crois que mon collègue ne demandait que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 
Lost and wandering
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Beta Test The Lost Planet: Red Zone par XTrophx
» Lost Planet 2
» Let's Go Island - Lost on the Island of Tropics
» LOST WORLD DX
» LOST Lock et Ben

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Keyhole :: Role Play :: Contrées Neutres :: Twilight Town-
© Beyond the Keyhole - 2016
Forum inspiré de la saga Kingdom Hearts.
toute reproduction partielle ou totale est prohibée.